vendredi 27 mai 2011

Altitudes 15 à 25 000

Bonjour,

Aujourd'hui je vais traiter des 3 derniers paliers GTD. Allez je vais vous avouer un truc, je ne m'en sert pas énormément. Du moins pas encore mais ça viendra peut être.

Pourquoi ? Simplement parce que j'ai trop de boulot.
Vous avez vu, j'ai même plus le temps de compléter mon blog ;-) Non je plaisante... 

Alors je vais essayer d'être bref et de vous renvoyer au livre de David Allen Tout accomplir sans effort ou s'organiser pour réussir si vous souhaitez approfondir le sujet.

Le Pallier 15.000 traite des buts et objectifs de 12 à 24 mois.
La question clef c'est "Qu'est ce que je veux réaliser"
Une autre question clef est "quel est le prix à payer pour cela"
Le but est ici d'accorder mon attention à ce qui le mérite, c'est à dire à bien distinguer l'action (ce qu'on fait pour obtenir un résultat) de l'activité (ce qu'on fait pour s'occuper)

Le pallier 20.000 C'est la vision à 3 ou 5 ans.
On détermine ici les objectifs. Ceux de l'entreprise bien sûr mais aussi ceux de sa vie personnelle.

Le pallier 25.000 Ce sont les intentions et valeurs c'est à dire les raisons profondes de faire les choses, durée la vie entière). Ici on s'interroge sur ce qui nous guide, quels sont nos moteurs, la raison d'être de nos actions mais aussi nos principes de vie fondamentaux. Si on aime les champs et la campagne, il ne semble pas utile de s'imaginer homme d'affaire dans une grande ville.

Comme vous voyez j'ai été très succinct. Ma principale motivation c'est de rester pragmatique.

A la reflexion, je pense qu'il faut voir ces paliers comme une feuille de route globale.
Une série d'objectif idéaux à atteindre en un temps donné, un peu comme la fameuse phase "OBJECTIF/DELAI" qu'on nous rabâche en entreprise ou comme un plan de bataille global sur tous les aspects de sa vie.

Je suis toujours très prudent avec ces paliers. Si je leur reconnais une certaine utilité, j'estime qu'il faut éviter à tout prix la masturbation intellectuelle et les penser simplement.

C'est bien d'avoir des buts des check list de contrôle par domaine comme au palier 10.000 (les fameux domaines de responsabilité dont j'ai parlé dans mon article précédent) mais au final les choses ne se passent jamais telles qu'on les a imaginées. 

En théorie pure chaque action prise dans le cadre GTD devrait être reliées à chacun des paliers ou tout au moins devrait bénéficier de l'éclairage de ces paliers. 

Quand aux outils David Allen préconise la simplicité à mesure que les paliers prennent de la hauteur.
La meilleurs façon de que j'ai trouvé de les gérer c'est le mind mapping. Je suis actuellement en train de revoir les miens totalement et je ne peux que constater que pour l'entrepreneur que je suis, ils semblent d'une efficacité redoutable.  Cependant je n'ais pas encore assez de recul nécessaire pour en juger objectivement le résultat. 

Moi en tout cas, en affaire c'est ce qui me réussit le mieux c'est l'action et la simplicité c'est pourquoi je suis partisan d'un GTD light version efficacité maximum et simplicité. Mais c'est pas facile tous les jours...

4 commentaires:

MLe a dit…

J'ai aussi beaucoup de mal à utiliser cette partie de GTD ! Cela prend trop de temps ...

smn a dit…

Comme tu le sais, car je l'ai déjà évoqué dans mes commentaires sur ton blog. Ces Altitudes au-delà de 10 000 sont pour moi ESSENTELLES ! C'est, à mon sens, la notion la plus importante de la méthode GTD et ce qui fait de cette méthode bien autre chose qu'une simple solution de gestion du temps et des tâches.

Nous sommes des êtres humains, nous ne pouvons pas abattre des projets et des projets, des taches et des tâches comme des robots ! Il nous faut du sens !

Lorsque l'on prend le temps de réfléchir à l'altitude 25000, l'altitude 20 000 vient naturellement. C'est 2 altitudes ne bougent que très peu, quelques petits réglages tout au plus. Les autres altitudes sont dirigées par ce que tu indiques aux altitudes supérieures. Ainsi, chaque choix, projet et finalement tâche ne peut s'inscrire que si elles sont en accord avec les altitudes supérieures et non pas l'inverse !
Si tu fais les choses dans le bon sens, tu n'auras aucun problème pour relier les différents paliers sur ta mindmap et tout va devenir limpide et d'une puissance redoutable.

Pour essayer d'être un peu plus concret, je vais essayer de te donner un exemple.
A l'altitude 25000 (pour mois c'est 10 ans = 2020), les "principes de vie" peuvent être classés en 4 grandes familles : Professionnelle, financière, sociale et personnelle.
Je ne vais parler ici que des objectifs par des moyens qui peuvent être détaillés par la méthode du QQOQCP.
Donc, imaginons que dans la partie financière, tu mettes que tu souhaites avoir une rente de 10K€ / mois.
Dans la partie personnelle que vas-tu mettre ? Par exemple : "être en bonne santé." Ça peut paraitre simpliste, mais si dans 10 ans tu as 10K€ de rente ce serait dommage de peser 140Kg et de mourir le mois suivant !
Ensuite tu descends à l'altitude 20 000 disons l'année 2015. Que veut dire être en bonne santé en 2015 ? Voir des médecins chaque année pour un bilan complet, le dentiste,... surveiller certaines choses si on a des antécédents,... faire du sport, ...

et enfin dans les petites Altitudes, sur cette fin d'année 2011 ça veut dire quoi être en bonne santé ? RDV pris avec tel ou tel médecin, chaque semaine est programmé 2 séances de sports, l'organisation des vacances, détentes, ...
et tout ça se fait avec une motivation ENORME, car tout est inscrit dans un plan d'ensemble cohérent avec ses principes, ses souhaits et petit à petit le rêve devient réalité.
Je peux te dire que depuis que j'applique ce système, c'est-à-dire 2008 ma vie a considérablement évolué avec des réussites incroyables sur chacun des plans. J'ai bien entendu des échecs et aussi des retards sur quelques points, mais dans l'ensemble c'est incroyablement efficace et motivant.
Certaines personnes vont trouver cela très lourd, en réalité ce qui est lourd à gérer c'est ce qui ne rend pas ce que l'on donne. Par exemple, quand on n’a pas d'enfants on se dit, ça doit être lourd à gérer. C'est vrai ! Mais en réalité quand on a des enfants, on est très heureux et les lourdeurs de gestion au quotidien sont largement compensées par les moments de bonheur que nous apportent nos enfants.
C'est à l'image de ce que je vis avec la méthode GTD.

Jupiter a dit…

@Mle Cela me semble normal que tu es du mal à utiliser cette partie. D'abord je trouve que DA l'a tres mal expliquée dans GTD son premier livre ou alors je n'ais rien compris. Cette partie est encore pour moi mon talon d'achille

Jupiter a dit…

@SMM c'est si gentil d'avoir pris du temps pour écrire ton commentaire de façon si complète et nous faire part de ton expérience fort instructive.

Tu semble bien connaître le sujet pour avoir bcp travaillé dessus.

N'hésites pas à m'écrire un article sur le sujets, à m'envoyer des trames de travail (j'utilise Xmind, Ithoughts et freemind) ou des photos, que je serai heureux de publier aussi.

A la lecture de ton commentaire, je réalise que je devrais mettre sous 1 ou 2 schémas heuristiques mes Altitudes qui sont aujourd'hui pour partie dans ma vision gravée au fond de mon esprit, un peu comme une boussole et une carte marine et les différentes mindmap d'objectifs et de résultats attendus qui sont le coeur de ma vie personnelle et professionnelle.

j'ai déjà inscrit ce nouveau projet sous Omnifocus.

Merci de ton apport.