lundi 31 janvier 2011

Un journal pourquoi Faire ?

On peut légitimement se poser la question de l'utilité d'un journal de bord qu'on soit salarié ou a son compte. Puis une fois avoir pris la décision d'en faire un on peut aussi se demander sous quelle forme ce journal doit être réalisé. Qu'y consigner ? et dans quel but ? 

Il y a quelques jours je suis allé voir mon cousin. C'est un polytechnicien 75 ans adorable et surtout très simple et accessible. Pendant des années il a navigué sur la Jeanne d'arc et il a fait le tout du monde. Soudain, il m'a sorti un joli petit cahier rouge avec de belles pages un peu jaunies, de belles photos et des anecdotes sur tous les pays qu'il a visité. C'était passionnant. En première page on y voyait une carte du monde avec au crayon de couleur le tracé des pays et continents visités Afrique, Amérique du nord et du sud etc...

De son écriture sobre et concise j'étais le témoins de sa vie, j'imaginais les paysages qu'il avait vu, je sentais les odeurs qu'il décrivait et l'atmosphère particulière de chaque lieu visité avec des noms mythiques tels que canal de suez, Papette, 40 éme rugissant, Ile Maurice, Martinique bref tout ce qui m'avait fait rêver quand j'étais môme et que je n'ais pas encore fait. 

Pourtant, longtemps, j'ai cru que faire un journal c'était un truc de midinette. Bref un truc de fille. Surtout pas pour les mecs. Mais la réalité m'a un jour fait comprendre que je me trompais. Un matin je me suis réveillé et je me suis dis voyons qu'ais je fait ses 15 dernières années ? j'ai eu un peu de mal à me souvenir de ce qui s'est passé et surtout pourquoi. J'ai eu le sentiment qu'on m'avait volé 15 ans. 

Je me suis aussi rendu compte avec surprise que j'étais incapable de tirer les leçons de mes erreurs même si je me rappelais parfaitement de mes réussites bien que ce sont souvent les erreurs qui nous permettent de progresser. Comme disait un de mes patrons "l'échec est inhérent à la réussite" mais l'inverse est pour moi aussi vrai. C'est souvent parce qu'on réussit, qu'on comprend la valeur de l'échec.

Le journal est un peu le témoin de nos vie. On peut avoir beaucoup de raisons pour l'écrire. Laisser une trace de nos vie éphémères, fixer nos idées, répertorier les grands événements de nos vies, rendre compte de nos affaires et tirer la leçon de ces événements etc...

Alors lorsque je le relis, je découvre souvent d'excellentes idées que je m'empresse de mettre en oeuvre ou de planifier. Mon journal de vie est vraiment un des outils les plus importants pour moi aujourd'hui et je ne connais pas un homme d'affaire ou un homme célèbre qui n'en ai pas fait un un jour ou l'autre. 

Il y a énormément de façon de le faire. Le miens est un grand cahier bleu A4 à spirale. Je n'ais pas de méthode particulière pour mon écriture. A vrai dire;  Je n'ai pas encore trouvé la mienne mais depuis 4 ans j'y consigne les grands événements de ma vie. Les un après les autres sans organisation particulière ni plan. J'écrit parfois 10 lignes tous les soirs, puis rien pendant des jours puis 4 pages un week end. J'y consigne mes résultats et mes échecs. Mes erreurs, mes doutes, mes certitudes. C'est un peu un confident, mon psy qui me permet de tenir le coup dans ce monde de brute et je m'en sert surtout pour rebondir et imaginer mes nouveaux projets et consigner rigoureusement mes désirs profonds. 

Et vous avez vous un journal ? 
A quoi vous sert il ? 
Avez vous une organisation particulière ? 

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Ah oui !!! J'ai un journal !!! et qui n'a rien d'un "truc de midinette" !!!
Il me sert à rendre compte .. Me rendre des comptes sur mes avancées ... Et en plus, j'y surligne les points positifs .. Comme cela, d'un coup d'oeil, en feuilletant "l'archive" de ma vie, je suis immédiatement encouragée, auto-encouragée avec mes anciennes "victoires", et réussites !!!

Je le conseille à tous ...

Isabelle MIRANNE
http://www.reussite-coach.com/

Anonyme a dit…

Bonjour et bonne année (oui un peu tard mais bon !).

J'ai longtemps tenu un journal pour garder la trace de mes déplacements et de mes aventures de cœur ;-)

Un beau matin je m'en suis débarrassé en me disant qu'il y avait bien trop de choses indiscrètes que je ne voulais pas voir un jour tomber entre des mains malveillantes...

Pourtant il y a 3 ans j'ai repris l'écriture de mon journal, avec une discipline simple mais efficace.

J'utilise un fichier word tout simple, que j'ouvre chaque matin. J'inscris la date, et les faits marquants de la journée ; parfois j'y développe quelque idée ou je couche un commentaire rageur ou égrillard (on ne change pas...). Le fait le plus marquant du jour, en 3-4 mots, est placé à côté de la date. Le lendemain, rebelote.

En fin de mois, je relis tout posément, pour extraire ce qui peut me servir. Je corrige un peu d'éventuels débordements.

En fin d'année, je compile les 12 journaux en un seul fichier word, que je relis encore une fois. Je retrouve ainsi les grands moments de mon année passée, qu'ils soient bons ou pas. Et j'imprime un exemplaire, que je place dans mes archives. Mes héritiers en feront ce que bon leur semble, mais je pense qu'ils y trouveront des réponses, ou même des enseignements (enfin, j'espère !).

Pourquoi j'utilise l'informatique ?
- parce que je peux modifier ou exporter le texte facilement,
- parce que je peux écrire / lire depuis mon Blackberry quand je suis en déplacement ou en vacances (fichiers synchronisés)
- parce la recherche d'un événement est très facile (fonction recherche)
- parce que personne ne peut mettre la main dessus avant que je ne l'aie décidé

Je ne retire rien du fait d'écrire, je sais que pour certains cela soulage ou détend, mais ce n'est pas mon cas. Je fais bref et concis ; par contre je ne loupe jamais un seul jour, sinon je perds le fil.

A l'opposé je retire beaucoup du fait de relire mes journaux chaque mois et chaque année. Parfois c'est accablant, bien sûr ! Mais je ne me félicite jamais assez d'avoir eu la discipline de noter toutes ces idées et pensées qui me redonnent de la perspective. Enfin le journal de l'année me sert aussi à revoir mes objectifs et mes priorités.

Mais bon, les bigrocks sur 5 ans, les plans mensuels sur 18 mois glissants, les listes week/today, les positionnements d'alertes par mail, on verra une autre fois - j'ai du boulot qui m'attend !!!

Let there be rock

Jupiter a dit…

@Isabelle Merci pour ton témoignage. C'est vrai que la lecture du journal est un formidable booster. J'aime énormément relire le mien particulièrement quand je craque.. Eh oui ça m'arrive aussi.

@Anonyme (ça serait sympa de laisser ton prénom, pseudo...) Lol
Merci aussi pour l'exposé de ta méthode. Moi j'ai un peu de mal avec l'informatique du moins sur ce sujet. Même si je reconnais que l'aspect confidentiel est vachement utile. Un de mes potes à eu quelques difficultés avec sa femme qui est tombé par hasard sur son journal qui relatait ses fantasmes sentimentaux. Aujourd'hui j'en rigole avec lui mais à l'époque, il n'a pas rigolé !. Certaines informations sont plus à leur place dans un coffre fort. MDR.

Anonyme a dit…

@ Jupiter : désolé pour le "anonyme" mais en fait je n'ai pas trouvé où mettre mon pseudo. Tu dis avoir du mal avec l'informatique... Heu... ce n'est pas plus compliqué que d'écrire sur ce blog ! Fais un essai pour voir (si tu as envie, bien sûr). De toute manière, chacun sa méthode.

Pour ton pote, c'est sûr qu'il n'a pas rigolé. Le meilleur coffre fort dans ces cas-là c'est encore la boîte crânienne :-D

Kayman

Anonyme a dit…

Oh je crois que je tiens un journal intime depuis que je sais écrire :-D Biensûr, les premiers s'apparent à des journaux de midinette, pleins de photos de beaux acteurs ou de jolis garcons, changeant de prénom associé comme étant l'"homme de ma vie" approximativement toutes les deux pages ^^. Mais aujourd'hui, à 22 ans, ils recèlent de trésors inestimables à mes yeux : des réflexions, des souvenir, des lettres, des mails imprimés, de blablabla sur la vie en général, des prières aussi. mes cahiers magiques constituent une institution pour moi, et sont TRES importants à mes yeux.